Autoblog de reflets.info

Ce site n'est pas le site officiel de reflets.info.
C'est un blog automatisé qui réplique les articles de reflets.info

« J'avais des gens touchés sur moi, la tête dans une mare de sang »

Wed, 22 Sep 2021 10:19:45 +0200 - (source)

Dans le Bataclan, le 13 novembre 2015 : récits

Le procÚs des attentats du 13 novembre a commencé. Des milliers d'articles racontent les attentats, détaillent les personnalités, la vie et les motivations des terroristes. Mais qu'ont vécu exactement les victimes au Bataclan ?

Le concert des Eagle of Death Metal va se transformer en cauchemar

Le 15 novembre 2015, le groupe Eagles of Death Metal donne un concert au Bataclan. Le public est variĂ©. Tous se font une joie d'aller les Ă©couter, des amis se sont donnĂ© rendez-vous, d'autres sont venus seuls. Ils vont plonger dans l'enfer. Les sĂ©quelles physiques et psychologiques seront profondes. Juste aprĂšs les attentats, les victimes ont Ă©tĂ© auditionnĂ©es. Leur rĂ©cit, bien que condensĂ© et factuel, comme cela est le cas dans une dĂ©position face Ă  un enquĂȘteur, glace le sang.

A 21h45, le Volkswagen Polo noire utilisĂ©e par les terroristes qui vont frapper la salle de concert, se gare devant le cafĂ© du Bataclan. Deux minutes plus tard, trois hommes en descendent et 15 secondes plus tard, Ă  21h47 et 18 secondes, ils pĂ©nĂštrent dans la salle se mĂȘlant au flot des passants et en faisant usage d'une arme.

Les Eagles of Death Metal ont à peine entamé leur chanson Kiss the devil. Des tirs retentissent, entrecoupés de cris d'affolement et de panique. « Planquez-vous ! », crie un homme. Tous ne comprennent pourtant pas aussi vite qu'il s'agit d'un attentat. Certains imaginent que cela fait partie du spectacle et ne prendront conscience de l'horreur dans laquelle ils viennent de basculer qu'aprÚs avoir vu les flots de sang. « Tout à coup, nous avons entendu des détonations, dans un premier temps je n'ai pas réalisé. J'ai cru que c'était la batterie, une mise en seine du groupe. J'ai pensé à des pétards. Puis rapidement j'ai...


Services publics : sens dessus dessous

Mon, 20 Sep 2021 16:00:00 +0200 - (source)

Les fonctionnaires s'expriment sur la perte de sens de leur travail

Le collectif "Nos services publics" publie une enquĂȘte choc : 80% des fonctionnaires ayant rĂ©pondu sont touchĂ©s par un sentiment d'absurditĂ©...

C'est pas gagné... - D.R.

Quelque 4.500 fonctionnaires ont rĂ©pondu au questionnaire prĂ©sentĂ© entre mai et aoĂ»t par le collectif « Nos services publics » (voir aussi cet article). Le rĂ©sultat est pour le moins inquiĂ©tant. Il rĂ©vĂšle un mal-ĂȘtre profond puisque 80 % des rĂ©pondants s'estiment touchĂ©s par un sentiment d’absurditĂ© alors que la grande majoritĂ© dĂ©clare avoir rejoint le service public pour servir l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral (68 % des sondĂ©s). Les agents du service public mettent en avant le manque de moyens, un dĂ©faut de vision, l’impression de servir un intĂ©rĂȘt particulier plus que l'intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral, le poids de la structure ou de la hiĂ©rarchie ainsi que le manque de reconnaissance.

Le collectif, qui est nĂ© pour prendre la parole face Ă  une perte de sens dans le secteur public, met Ă  disposition le tĂ©moignage de 2.590 agents sur son site ainsi que les donnĂ©es brutes et anonymisĂ©es de son enquĂȘte, accompagnĂ©s de graphiques de datavisualisation interactifs.

Il ressort de l'enquĂȘte que 68,2% citent le service de l'intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral comme premier motif pour travailler dans le service public et pour y rester. Quelque 50% Ă©voquent un attrait pour un mĂ©tier en particulier. Ce dernier chiffre augmente au sein des personnels de l'Ă©ducation nationale avec 65%). Seuls 39,8% parlent de la stabilitĂ© de l'emploi. Tous ont conscience que les opportunitĂ©s de carriĂšre seront faibles : 12% seulement citent cela comme motivation. Surprise ? La rĂ©munĂ©ration n’est un facteur d’attractivitĂ© du...


Entre autres sociétés, des cabinets d'avocats français visés par des ransomwares

Wed, 15 Sep 2021 15:03:19 +0200 - (source)

Les données clients fuitent et tout le monde a l'air de s'en désintéresser

Contactés, les avocats refusent de parler, la CNIL est comme toujours aux abonnés absents, l'ANSSI n'a pas répondu à notre demande d'interview... Dans la presse, on parle beaucoup de montants de rançons, moins des millions de données personnelles qui sont publiées.

La page d'accueil du site du groupe Conti

Les ransomwares, « rançongiciels » sont une sĂ©vĂšre nuisance et les attaques se multiplient. À tel point que la presse gĂ©nĂ©raliste en parle dĂ©sormais, pas toujours trĂšs bien d'ailleurs. DerriĂšre ces groupes qui chiffrent les donnĂ©es des entreprises et des services publics, il y a bien entendu l'appĂąt du gain. Les rançons demandĂ©es pour dĂ©chiffrer les informations qui permettent Ă  l'entreprise de fonctionner sont souvent consĂ©quentes. Mais au regard du reste de la criminalitĂ© (trafic de drogue, traite humaine, racket, etc.), cela reste pour l'instant assez modeste, comme nous l'avions Ă©voquĂ© dans cet article. À ce jour, le site Ransomwhe.re estime Ă  97,41 millions de dollars le volume des rançons versĂ©es. Ce qui augmente terriblement, en revanche, et qui atteint un niveau trĂšs inquiĂ©tant, c'est le volume des donnĂ©es que les groupes de pirates publient sur Internet. Ces derniers temps, plusieurs cabinets d'avocats, mais aussi des sociĂ©tĂ©s comme Dassault Falcon Jet Corp, ont fait l'objet d'attaques par ransomwares et des donnĂ©es sensibles, dont Ă©normĂ©ment de donnĂ©es personnelles de salariĂ©s et de clients ont Ă©tĂ© dispersĂ©es sur le Net. Finalement, le problĂšme n'est sans doute pas le montant des rançons, mais la diffusion des donnĂ©es personnelles piratĂ©es et le manque -habituel- d'intĂ©rĂȘt des entreprises victimes en faveur de la protection de la vie privĂ©e de leurs clients.

Dans un processus désormais classique, les groupes de pirates...


Manifestation anti-pass sanitaire Ă  La Rochelle

Mon, 13 Sep 2021 17:57:16 +0200 - (source)

L'interview sans fard d'un médecin de ville

Ici comme ailleurs la contestation s'est installĂ©e dans la rue depuis de nombreuses semaines. Ce samedi 11 septembre, une pile de tracts Ă  la main, un certain docteur Lagrange marchait en tĂȘte de cortĂšge et en dehors des clous gouvernementaux. GĂ©nĂ©raliste la semaine, spĂ©cialiste en manif le weekend


Les manisfestations ant-pass sanitaire s'ancrent durablement dans la cité Rochelaise - Reflets

Des milliers de personnes se sont rassemblĂ©es durant tout l'Ă©tĂ© pour rĂ©cuser les modalitĂ©s d'application du pass sanitaire. Les banderoles ont fleuri sur le vieux port Rochelais et des revendications s'y sont exprimĂ©es, libres, nombreuses et multiples: anti-masque, anti-vax, anti-pass, anti Macron, anti-gouvernement, pro-libertaire, pro-Chloroquine ou pro-Ivermectine
 Si toutes ces attentes et toutes ces dĂ©clarations avouaient leur raison d'ĂȘtre, toutes les raisons n'Ă©taient pas communĂ©ment partagĂ©es. Vouloir qualifier la rĂ©alitĂ© du moment en Ă©vitant les constats d'Ă -peu-prĂšs revient Ă  affirmer trĂšs "scientifiquement", que la gronde s'avĂšre tenace et gĂ©nĂ©rale !

Manif du 4 sept: un diagnostic qui laissait libre cours à toute interprétation médicale - Reflets
Manif du 4 sept: un diagnostic qui laissait libre cours à toute interprétation médicale - Reflets

Mais au fil des rassemblements, et neuf week-end plus tard, le discours et les messages semblent clairement s'unifier autour de points cruciaux: non au pass sanitaire, et donc par incidence non à la vaccination obligatoire. Les slogans les plus virulents ont laissés place à des revendications plus ciblées. Comme si l'urgence du moment imposait à la Vox populi de manifester plus factuel, de revendiquer synthétique. Rappelons que nous sommes à quelques jours seulement de l'obligation vaccinale imposée aux soignants.

Manif du 11 septembre: d'accord ou pas d'accord, ici le message devient clair et limpide - Reflets
Manif du 11 septembre: d'accord ou pas d'accord, ici le message devient clair et limpide - Reflets

Deux slogans l'emportent au principal : outrepasser le pass et refuser la vaccination des enfants - Reflets
Deux slogans l'emportent au principal :...


ProtonMail : la loi, c'est plus fort que toi

Mon, 06 Sep 2021 23:49:45 +0200 - (source)

Les promesses d'anonymat n'engagent que ceux qui les Ă©coutent

Cataclysme dans le monde de ceux qui pensaient que leur privacy Ă©tait protĂ©gĂ©e avec ProtonMail : le fournisseur de services de mails chiffrĂ©s a rĂ©pondu Ă  une rĂ©quisition judiciaire et transmis quelques mĂ©tadonnĂ©es Ă  la police française. Visiblement, en 2021, il y a encore des gens qui n'ont pas compris l'intĂ©rĂȘt d'une analyse du risque informationnel pour Ă©tablir un modĂšle de menace pertinent...

Le tweet de onestla.tch

Mise Ă  jour du 8 septembre 2021

L'affaire de la divulgation d'une adresse IP par Protomail est apparue sur le site Paris-Luttes.info dans un article titré "Récit policier de Sainte Marthe" et publié le 1er septembre.

Coup de tonnerre : le compte Twitter onestla.tech relĂšve que Protonmail a livrĂ© Ă  la police française des informations sur des utilisateurs de son service. C'est la douche froide. ProtonMail est trĂšs largement utilisĂ© par tous les militants (de tous bords politiques d'ailleurs) qui souhaitent obtenir un niveau de confidentialitĂ© acceptable pour leurs Ă©changes par mail. ProtonMail, c'est le chiffrement des emails pour M. Jourdain. On fait de la prose sans mĂȘme s'en rendre compte. Ou plutĂŽt du chiffrement sans avoir besoin de savoir comment ça marche ou sans avoir Ă  installer des outils de chiffrement. Magique non ? Et ProtonMail a beaucoup surfĂ© sur ce discours pour attirer des utilisateurs dĂ©sabusĂ©s aprĂšs les rĂ©vĂ©lations d'Edward Snowden. Au delĂ  de la confidentialitĂ© des Ă©changes apportĂ©e par le chiffrement, ProtonMail a notamment Ă©crit (le site a Ă©tĂ© modifiĂ© depuis) que la sociĂ©tĂ© ne conservait pas de traces des utilisateurs permettant de les identifier, comme l'adresse IP utilisĂ©e pour accĂ©der Ă  la boite mail.

Avant la polémique
Avant la polémique

AprÚs la polémique
AprÚs la polémique

Une façon d'invoquer le fameux « no logs » promis par de trop trÚs nombreux vendeurs de VPN. Las... la loi, c'est plus fort que toi. En tout cas, plus fort...


Crayon au poing raconte la bande dessinée contestataire arabe

Mon, 30 Aug 2021 16:59:16 +0200 - (source)

Dix ans aprÚs le début des Printemps arabes, ce documentaire explore la BD arabe et féminine

Les deux réalisatrices ont rencontré à domicile Lena Merhej à Beyrouth, Deena Mohamed au Caire, Zainab Fasiki à Casablanca et Nadia Khiari, alias Willis from Tuni, dont les dessins et les mots portent haut les revendications de liberté et de justice des Printemps arabes. Avec chacune leur style, ces quatre femmes donnent à voir le quotidien de leur pays.

Une géante surveille la ville et lutte contre les violences faites aux femmes - dessin de Zainab Fasiki - D.R.

C’est un documentaire fort et original que signent les deux rĂ©alisatrices indĂ©pendantes, Lizzie Treu et EloĂŻse Fagard. La premiĂšre avait co-rĂ©alisĂ© le documentaire d’investigation Radar, la machine Ă  cash, une coproduction Reflets et du collectif Extra Muros, dont elles sont membres toutes les deux.

Dix ans aprĂšs le dĂ©but des Printemps arabes, les deux journalistes ont menĂ© une exploration de la BD arabe et fĂ©minine Ă  travers les rencontres croisĂ©es de quatre autrices engagĂ©es. Venant du Liban, de la Tunisie, du Maroc, ou encore d’Égypte, elles ont toutes choisi la BD comme moyen d’expression pour se faire entendre. « Nous avons voulu montrer la nouvelle scĂšne de la BD arabe, raconte EloĂŻse Fagard. Et nous nous sommes rendu compte qu’il y avait beaucoup de femme dans cette nouvelle vague nĂ©e un peu avant les rĂ©volutions. Donc nous avons voulu nous intĂ©resser Ă  elles. »

Les deux réalisatrices ont rencontré Lena Merhej à Beyrouth, Deena Mohamed au Caire, Zainab Fasiki à Casablanca et Nadia Khiari, alias Willis from Tuni, dont les dessins et les mots portent haut les revendications de liberté et de justice des Printemps arabes.

La révolution fut une naissance

« Un moyen de s'exprimer à portée de main », dit Lena Merhej pour expliquer pourquoi, dans la jeune BD arabe, les femmes sont si présentes. « Moi, je suis trÚs enragée », ajoute avec douceur cette Beyrouthine de mÚre allemande et de pÚre libanais, qui avait 13 ans quand la guerre civile a pris fin, et qui retrouve...


Les Ă©glises se cassent pour mourir

Fri, 27 Aug 2021 18:02:24 +0200 - (source)

Comptabilité épiscopale, économie municipale et démolition radicale

Qui veut noyer son chien l'accuse d'avoir la rage. Les choses se compliquent lorsqu'il s'agit de se débarrasser d'une encombrante église. Mais rien d'impossible pour qui sait trouver les mots pour le dire et les moyens pour le faire


Une vision d'un potentiel futur qui ne saurait tarder Ă  arriver... - Reflets

Tout semblait bien calĂ©, l'affaire Ă©tait entendue et la mise en chantier paraissait convenue. L'Ă©glise Saint-Joseph allait simplement ĂȘtre dĂ©molie pour laisser place Ă  un chouette petit projet de construction d'appartements. EmportĂ© par l'euphorie le manager de Bouygues immobilier avait localement pris soin de lancer une cordiale invitation pour fĂȘter ça. Une prĂ©-pendaison de prĂ©-crĂ©maillĂšre avant l'heure en quelque sorte. Mais patatras, les choses ne se sont pas dĂ©roulĂ©es ainsi ! Le champagne n'aura pas coulĂ© Ă  flot autour de la piscine et Ă  ce jour l'Ă©glise est encore debout alors qu'une rĂ©sistance s'organise pour tenter de sauver ce qui peut l'ĂȘtre.

Une premiÚre crémaillÚre censée annoncer une derniÚre messe
 - Reflets
Une premiÚre crémaillÚre censée annoncer une derniÚre messe
 - Reflets

Voyant le temps virer Ă  l'orage le porteur du projet prĂ©fĂ©ra annuler cette rĂ©union dans l'urgence. L'un des organisateurs de la rencontre nous confiera Ă  mots couverts: « Cette affaire a fait boule neige, il y aurait eu des fuites entre les personnes qui devaient participer Ă  la rĂ©union, on a dĂ» diffĂ©rer, ce sont de choses qui arrivent dĂšs qu'on touche Ă  des bĂątiments symboliques, ça dĂ©range quelque part... ». Il est certain qu'entre une Ă©glise et une Renault Twingo les symboles et les procĂ©dures ne sont sĂ»rement pas les mĂȘmes en matiĂšre de changement de propriĂ©taire.

La fronde des Castors

Il faut retenir que cette opération immobiliÚre se déroule dans le quartier de Port-Neuf, en...


Explosion du port de Beyrouth : quand le pouvoir politique s’en prend à la Justice et aux victimes

Fri, 20 Aug 2021 10:35:36 +0200 - (source)

Des familles de victimes ont Ă©tĂ© tabassĂ©es, un incident qui illustre les tensions autour de l'enquĂȘte sur la catastrophe

Un an aprĂšs la double explosion du port de Beyrouth, les formations confessionnelles libanaises multiplient les menaces. Juges et familles des victimes sont sous pression, menacĂ©s par des responsables politiques accusĂ©s par la Justice et prĂȘts à tout pour lui Ă©chapper. Dans le mĂȘme temps, la dĂ©liquescence de l’État libanais s'accĂ©lĂšre.

Manifestation des familles de victimes - © Reflets

Dans la nuit du 11 aoĂ»t dernier, les familles des victimes de l’explosion du port de Beyrouth s’étaient rĂ©unies une fois de plus pour protester. Habits de deuil, portraits de leurs dĂ©funts en mains, depuis un an elles multiplient les actions afin de rĂ©clamer justice et s’assurer qu’aucun n’oublie le drame du 4 aout 2020. Cette nuit-lĂ , elles se sont retrouvĂ©es a Ain El Tineh, prĂšs du palais de l’Unesco, ou doit se tenir le lendemain matin ce qu’elles ont dĂ©jĂ  baptise « La sĂ©ance de la honte ». Une sĂ©ance du Parlement libanais qui pourrait rĂ©duire a nĂ©ant leurs espoirs d’entrevoir la justice.

PrĂȘtes a lancer l'alerte, elles sont suivies par une poignĂ©e de journalistes venus couvrir l’évĂšnement. Sur les rĂ©seaux sociaux, les premiĂšres images de leur rassemblement circulent. Mais dans les minutes suivantes, ce sont des scĂšnes beaucoup plus violentes qui vont ĂȘtre relayĂ©es. On y voit des hommes en civils armĂ©s de bĂątons et de barres de fer attaquant violemment les familles.

« Je me suis fait battre par deux ou trois personnes pendant que ma femme en menaçait un avec une grosse pierre pour qu’ils partent » dĂ©clare Ibrahim qui ayant fui, commence a Ă©voquer l’attaque sur les rĂ©seaux sociaux.

Devant le palais de l’Unesco, trois journalistes sont blessĂ©s. L’un, inerte sur le sol, est transportĂ© a l’hĂŽpital. Les familles ont pris la fuite. Des personnes ont le visage en sang, d’autres s'en tirent avec des cĂŽtes fĂȘlĂ©es.

« Notre manifestation était pacifiste, raconte...


L’Union EuropĂ©enne incapable de lutter efficacement contre le blanchiment de capitaux

Tue, 17 Aug 2021 19:36:27 +0200 - (source)

La Cour des comptes tape à nouveau sur les doigts de l’Union


Lobbying minant l'action de l'UE, risque pour l'intégrité du marché financier et pour la confiance du public... Les conseillers ne sont pas tendres...

Le blanchiment représenterait 1,3 % du PIB de l'UE

Le langage reste « diplomatique » mais le message est clair : l’Union EuropĂ©enne ne fait pas ce qu’il faut et en tout cas pas ce qu’elle pourrait faire pour lutter contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Le constat de la Cour des comptes est accablant. « D'une maniĂšre gĂ©nĂ©rale, nous avons constatĂ© une fragmentation institutionnelle et une coordination insuffisante au niveau de l'UE lorsqu'il s'agit de prĂ©venir le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme et de prendre des mesures lĂ  oĂč des risques ont Ă©tĂ© dĂ©tectĂ©s. Dans la pratique, la surveillance en matiĂšre de lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme s'exerce encore au niveau national, avec un cadre de supervision de l'UE insuffisant pour garantir une Ă©galitĂ© de traitement », estiment les membres de la Cour.

Sans grande surprise, les conseillers fustigent la liste des pays Ă  risque Ă©tablie par l’Union : « Nous avons relevĂ© des insuffisances sur le plan de la communication avec les pays tiers de la liste, ainsi qu'un manque de coopĂ©ration de la part du Service europĂ©en pour l'action extĂ©rieure. En outre, a ce jour, l'UE n'a pas adoptĂ© de liste autonome de pays tiers a haut risque. Tous les deux ans, la Commission procĂšde Ă©galement a une Ă©valuation des risques pour le marchĂ© intĂ©rieur. Cette analyse n'indique pas les changements intervenus au fil du temps, est dĂ©pourvue de dimension gĂ©ographique et n'Ă©tablit pas de...


Les numéros verts, c'est pas rose

Mon, 09 Aug 2021 16:18:34 +0200 - (source)

Pour l'Etat, six minutes suffisent pour parler d'un viol

L'exĂ©cutif est devenu un champion du « numĂ©ro vert » supposĂ© rĂ©gler toutes les problĂ©matiques en un coup de fil. Sauf que pour les victimes d'un viol, de harcĂšlement ou d'un attentat, le gouvernement voulait qu'une personne ait 6 minutes chrono pour raconter son histoire et ĂȘtre orientĂ©e. Sous peine de pĂ©nalitĂ© financiĂšre pour l'association qui gĂšre le numĂ©ro. Quant aux demandeurs d'asile, il doivent payer pour prendre rendez-vous en prĂ©fecture.

Téléphone vert pour numéros verts

Tenir les comptes du nombre de numĂ©ros verts mis Ă  disposition par le gouvernement devient une gageure. Selon le dernier pointage d’un internaute facĂ©tieux (@Velivreures), on serait proche de 47. Il existe donc bien entendu un numĂ©ro vert pour les « victimes d’une agression, d’un vol, d’un cambriolage, de violences physiques, sexuelles, de harcĂšlements, de cybermalveillances, d’attentats, d’un accident de la circulation ou de catastrophe naturelle », etc.. Il s’agit du 116 006. La fĂ©dĂ©ration France Victimes gĂšre ce numĂ©ro en France et reçoit environ 47.000 appels par an. En colĂšre, elle a adressĂ© un courrier aux dĂ©putĂ©s et au prĂ©sident Emmanuel Macron dans lequel elle reprochait au gouvernement de vouloir limiter le temps d’écoute des victimes Ă  6 minutes. La mĂ©diatisation de ce choix a permis de faire reculer de gouvernement qui annonce ne plus imposer de pĂ©nalitĂ©s et de relancer le marchĂ©.

S’il est vrai que six minutes peuvent probablement suffire pour dĂ©crire une souffrance liĂ©e Ă  un accident de la circulation, pour des violences sexuelles, c’était un peu court. D’ailleurs, le temps d’écoute maximum en Allemagne est de 60 minutes. En SuĂšde, il n’y a aucune limitation.

En fait c'est un peu plus compliquĂ© que cela, mais tout de mĂȘme...

Numéros verts listés par @Vélivreur.e.s
Numéros verts listés par @Vélivreur.e.s

Dans son appel d’offres du 31 mai 2021, le ministĂšre de la justice voulait imposer une durĂ©e moyenne des appels infĂ©rieure a 6 minutes pour 80% des appels et a 9 minutes pour les 20% restants....


Powered by VroumVroumBlog 0.1.31 - RSS Feed
Download config articles